Le 76e anniversaire de l’Armistice de 1945 commémoré place Agricola ce samedi 8 mai

07 mai 2021

Quelque quinze jours après la Journée nationale du Souvenir et des héros de la Déportation, c’est une autre page de la 2nde Guerre mondiale qui sera commémorée ce samedi 8 mai 2021, 76 ans après la capitulation allemande et, par voie de conséquence, la victoire des Alliés après six années d’un conflit qui reste comme le plus meurtrier de l’histoire (difficile d’avoir des statistiques précises en ce domaine, mais il est estimé que 50 à 70 millions de personnes auront péri, victimes, militaires et civiles, de cette folie des hommes).

À quelques jours du déconfinement version 1, la traditionnelle cérémonie commémorant l'Armistice du 8-Mai 1945 s'était déroulée en comité particulièrement restreint l'année passée

Ce samedi 8 mai sera donc commémoré le 76e anniversaire de l’Armistice de 1945., traduit à Fréjus par une cérémonie au monument aux Morts de la place Agricola, en présence d’autorités civiles et militaires, mais sans public comme l’exige le protocole sanitaire actuellement en vigueur dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

 

Si le 8 mai est légalement considéré par la loi de 1946 (7 mai) comme le jour de la Victoire (si ce jour tombe un dimanche ; dans le cas contraire, ce jour est fixé au premier dimanche qui suit), cette journée n’a revêtu un caractère férié qu’à partir du 20 mars 1953 et de la loi n°53-225 de commémoration de l’Armistice du 8-Mai 1945.

Férié, plus férié, férié…

Caractère férié supprimé par un décret du 11 avril 1959 - la commémoration de l’Armistice n’en demeure pas moins, fixée au 2e dimanche du mois de mai -, puis rétabli par un autre décret en date du 17 janvier 1968, avant un autre atermoiement entre 1975 et 1981. Le 8 mai est alors “abandonné“ au profit du… 9 mai en souvenir du discours de Robert Schuman (9 mai 1950), alors ministre des Affaires étrangères qui (pro)pose le principe de la création d’une Communauté européenne de l’acier et du charbon, dont les pays membres mettraient en commun leurs productions respectives en ce domaine.

 

Finalement, c’est le président François Mitterrand qui, dans le cadre de dispositions du Code du travail, entérine à nouveau le 8 mai comme un jour férié.


> POURQUOI LA 2e GUERRE MONDIALE ?

Les causes de la 2e Guerre mondiale trouvent leur origine au lendemain… de la Guerre 1914-18. En 1919, les pays victorieux (France, Royaume-Uni, États-Unis, Italie) imposent des punitions très sévères et un véritable diktat à leur ennemi allemand. Qui se concrétise notamment par le paiement de sommes énormes et l’obligation faite à l’Allemagne de rendre les régions d’Alsace et de Lorraine à son voisin français.

 

Arrivé au pouvoir en 1933, Hitler, dans sa volonté de faire oublier la défaite de 1918 et de refaire un grand pays de l’Allemagne, mène une politique agressive. Il annexe notamment son voisin autrichien en 1938, noue encore des alliances avec des gouvernements autoritaires en Italie et au Japon. Une nouvelle escalade intervient lorsqu’il attaque la Pologne le 1er septembre 1939. Un dernier fait qui provoque la réaction de la France et du Royaume-Uni qui déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939.


> CE QUI S’EST VRAIMENT PASSÉ LE 8 MAI 1945

Après la bataille de Berlin, qui se termine le 2 mai 1945 par la victoire soviétique sur les troupes allemandes, l’on assiste à l’effondrement total du IIIe Reich - l’État allemand nazi dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945.

La reddition de l’armée germanique est signée, à 2h41 le 7 mai 1945 à Reims, siège du quartier général des forces alliées occidentales dirigées par le général Eisenhower. Les combats devront cesser le 8 mai 1945 à 23h01.

Un nouvel acte de capitulation est signé à Berlin ce 8 mai 1945, à 23h01, par le Haut-Commandement allemand. Capitulation paraphée en présence de représentants des États-Unis, de l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques), du Royaume-Uni et de la France.

Cette date marque donc la fin de la 2nde Guerre mondiale… en Europe, mais le conflit et les combats perdurent en Asie, principalement entre les États-Unis et le Japon, jusqu’ à la mi-août, la signature de la capitulation nippone officialisée le 2 septembre 1945.


“CÉRÉMONIE DE COMMÉMORATION
DE L’ARMISTICE DU 8-MAI 1945“

Samedi 8 mai, 11h
Monument aux Morts, place Agricola

NB : Dans le cadre du contexte sanitaire toujours en vigueur, cette cérémonie se déroulera sans public.


 

Classé dans
Info en bref