Le maire David Rachline sonne la rentrée des classes

01 septembre 2020

Cette fois, c’est parti. La nouvelle année scolaire a débuté ce mardi 1er septembre dans l’ensemble des structures scolaires – maternelles et élémentaires – de la ville de Fréjus.

David Rachline, maire de Fréjus, a lui aussi effectué sa rentrée en quelque sorte, à travers une petite visites de certains établissements de sa commune. Entre autres ceux où la ville a investi cet été pour, ici créer une salle supplémentaire, là refaire les peintures, ici changer les rideaux, câbler l’école… Sans oublier, bien sûr, le morceau de choix, le clou de la visite avec la première rentrée dans l’école Via Aurelia du nouveau Pôle enfance.

Bienvenue à la nouvelle directrice de l'école élémentaire Turcan, Corinne Nappez

Pas question d’être en retard, plus question de flemmarder encore quelques minutes au lit, ce matin, la cloche va sonner et ce sont quelque 4500 petits Fréjusiens qui ont repris le chemin de l’école. Une rentrée comme les autres pourrai-ton dire ? Pas tout à fait, au regard de la crise sanitaire traversée au printemps dernier, qui a fermé les établissements pour un trimestre entier et dont les stigmates demeurent bien présentes à ce jour.

Le respect du protocole sanitaire

Ainsi, si les enfants des écoles de Fréjus – la Ville a en charge les maternelles et élémentaires, les collèges relèvent du Conseil départemental et les lycées sont une compétence de la Région – n’étaient pas concernés par le port du masque, il n’en est pas de même pour les personnels, enseignants et d’encadrement. « Ce sont des centaines de milliers d’euros qui ont été dépensés dans le cadre de cette crise, rappelait le maire. À travers des masques et du gel bien sûr, mais pas seulement. Quoi qu’il en soit, tout le monde est mobilisé en mairie et plus particulièrement, au sein de la Direction de l’Enfance et de l’Éducation (DEE), pour que cette rentrée se passe dans les meilleures dispositions possibles en application et respect du protocole sanitaire imposé. »

Sandrine Isotton, directrice de la maternelle Aubanel, se montre enchantée du nouvel espace modulaire mis à sa disposition dans le cadre d'une création de classe sur l'établissement

Le premier magistrat se réjouissait néanmoins que « l’école puisse reprendre. Un signe de vie » dans la morosité ambiante. Avant d’aller (re)découvrir le Pôle enfance – en dehors des nombreuses visites tout au long du chantier, David Rachline avait eu un aperçu du rendu final de la nouvelle structure lors de la remise des clés le 17 juillet dernier – le maire a commencé sa tournée des écoles par l’élémentaire Turcan, y souhaitant notamment la bienvenue à la directrice, Corinne Nappez, nouvellement nommée sur la commune, en provenance de Brignoles. 

Un dernier encouragement de maman, et les premiers pas en CP pour Timéo...

Des Algecos de classe !

Quelques quartiers plus à l’est, David Rachline, accompagné de Sandrine Crépet, son adjointe à l’Enfance et l’éducation, et Céline Rondeau, directrice de la DEE, est venu voir la nouvelle classe créée dans un espace modulaire à la maternelle Aubanel. Une salle de classe supplémentaire qui « a enchanté » la directrice, Sandrine Isotton. « Les équipements actuels du genre sont très modernes et parfaitement équipés, loin de l’idée négative que l’on pouvait encore avoir il y a quelques années des Algecos », a déclaré celle-ci, qui avait vu avec la Ville l’intégration de ce nouvel espace dans un espace contraint, techniquement parlant, en respect des consignes de sécurité.

Ici, la Ville a investi 104.000 €, soit la moitié du budget consenti aux établissements scolaires communaux cet été – hors Pôle enfance bien évidemment.

Les “Euca“ se refont une beauté

Dans l’élémentaire voisine, le maire a pu se satisfaire d’un préau semblant quasi neuf… un an pourtant après sa réfection à l’été 2019. Aux Eucalyptus, à l’élémentaire du quartier de Villeneuve, ce sont cinq classes qui ont été remises en peinture dans un établissement aujourd’hui ancien, dont « nous poursuivrons la remise à neuf l’été prochain », assurait le maire.

Aux “Euca“ toujours, le réfectoire s’est doté d’un revêtement tout neuf, financé par la société Garig, partenaire de la municipalité en terme de restauration collective, dans le cadre du contrat d’entretien des locaux liés à la restauration.

Enfin, donc, c’est du côté du Pôle enfance, « dans un quartier en pleine mutation, s’est réjoui David Rachline, avec ce Pôle enfance, ses 14 classes, sa crèche, son accueil de loisirs, établissement multifonctions, plus encore si l’on ajoute la création de la salle de sports annexe à la Halle Sainte-Croix et qui sera dévolue au tennis de table. À côté, nous avons réalisé un éco-parking, disponible aux parents dès jeudi, et d’autres projets sont en cours encore, à l’instar de la future coulée verte… »

Mobilier scolaire
flambant neuf à l’école Via Aurelia

Avant de laisser élèves et enseignants continuer la découverte de leur nouvel établissement, et entamer de la meilleure des façons cette nouvelle rentrée scolaire, autant crainte que souhaitée, le maire s’est attardé quelques instants avec le directeur Régis Bouteyron, saluant la belle réalisation d’ensemble qu’est l’école Via Aurelia (avec un mobilier flambant neuf, financé par la commune, 120.000 €), et le Pôle enfance dans son ensemble.

Avant d’aller au devant du personnel de cantine – municipal et agents de la société Garig – au cœur des deux nouveaux réfectoires, l’un à destination de l’école élémentaire, le second réservé aux petits bout’choux des maternelles Dolto et des Oliviers. « Ici, a pour sa part rappelé Céline Rondeau, c’est la société Garig qui a investi 127.000 € pour l’aménagement de l’office de restauration et des réfectoires, tant en terme d’équipements de cuisine que de mobilier ou encore de vaisselle »

De quoi accueillir de façon optimale les petits estomacs affamés par ces premières heures d’école…

Retrouvez ICI quelques images de cette matinée de rentrée

La rentrée en vidéo

Classé dans
Actualité générale