UNE CÉRÉMONIE EN HOMMAGE AUX VICTIMES D'ACTES DE TERRORISME, DE TOULOUSE À NICE…

13 mars 2021

 

Ce 11 mars à Fréjus, le maire David Rachline a présidé la cérémonie d’hommage à l’occasion de la Journée nationale en mémoire des victimes du terrorisme, victimes disparues malheureusement et toujours parmi nous fort heureusement pour les autres mais à jamais meurtris dans leur cœur, dans leur âme et dans leur chair.

« Inéluctablement, des souvenirs rejaillissent : les attentats de Toulouse en 2012, de Paris en janvier 2015 (Charlie Hebdo) puis le 13 novembre de la même année au Bataclan, de Nice le 14 juillet 2016, celui du 23 mars 2018 à Trèbes où est tombé le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, ou encore plus près de chez nous, l’attentat de la basilique Notre-Dame à Nice le 29 octobre dernier », a ainsi entamé son discours David Rachline.

Ajoutant immédiatement, « je ne les citerai pas tous car la liste est malheureusement bien trop longue. Cette vague d’attentats djihadistes qui ont fait 263 morts depuis 2012 ne laisse personne indifférent. Personne. Car comment être indifférent face à la barbarie ? »

« Pas des victimes
comme les autres… »

Oui, comment être indifférent quand la mort frappe n’importe où, n’importe qui, n’importe quand… Comment être indifférent face à ces actes barbares qui viennent enlever la vie d’innocents, entacher à jamais celle des proches et des blessés… « Les victimes de terrorisme ne sont pas des victimes comme les autres. Elles portent en elles des traumatismes psychiques qui ne peuvent être comparés aux souffrances engendrées par un accident ou une autre catastrophe collective », continuera ainsi David Rachline.

La date du 11 mars, choisie par l’Union européenne pour commémorer toutes ces victimes, fait référence à un autre souvenir douloureux et horrible, cet attentat commis un 11 mars en 2004 en gare d’Atocha à Madrid. Plusieurs explosions de bombes déposées dans des trains de banlieue firent quelque 200 morts et près de 1900 blessés, acte de terrorisme le plus meurtrier en Espagne mais aussi en Europe.

En présence notamment de Julie Lechanteux, député français au Parlement européen, mais encore de nombreuses personnalités publiques, élues du conseil municipal, civiles et militaires, cette commémoration, instaurée en France par le décret du 7 novembre 2019, se veut une journée, un instant pour saluer la mémoire et rendre hommage à toutes ces victimes…

 

Retrouvez ICI la vidéo de cette cérémonie et le discours du maire David Rachline

Classé dans
Info en bref