Course en montagne : Hugo Schropfer (AMSLF) double champion du monde !!!

24 août 2019

Bon, ok, on avait un peu bluffé voici 48 heures en présentant Hugo Schropfer, le jeune athlète de l’AMSLF, qui s’apprêtait à rejoindre l’Italie et la station turinoise de Susa pour y disputer les championnats du monde de course en montagne.

Bientôt, très bientôt, Hugo nous offrira deux médailles d'or supplémentaires, mondiales cette fois, autour de son cou

On annonçait alors que, sur le coup de 19 heures, l’AMSLF pouvait en effet compter un champion du monde dans ses rangs (lire notre article ici) !

Le podium de la course individuelle... avec Hugo Schropfer sur la plus haute marche et sur fond d'Alpes piémontaises, Basile Basset (2e, à sa droite) et Maël Allaire (3e) à ses côtés... (© Photos D.R. Teddy Butet)

Deux “Marseillaises“
pour le prix d’une !

Eh bien, Hugo a fait mieux encore. Alors qu’une Étoile FC bien pâlotte s’enlisait dans les méandres de la voie lactée martégale – les footballeurs de Michel Troin se sont inclinés 1-2 sur leur terrain –, il était un autre Fréjusien qui, lui, atteignait le firmament. Remportant le titre de champion du monde cadets de la discipline devant… deux autres Tricolores, Basile Basset (Calade, Val-de Saône) et Maël Allaire (Brive-Tulle, Corrèze) ! Une performance des jeunes coureurs français qui leur valait, bien sûr, de remporter le titre par équipes !!

Faisant retentir à deux reprises un hymne national fortement teinté de couleurs fréjusiennes, avec ces deux ors glanés par le jeune protégé d’Yves Brénier et Teddy Butet. Pour le jeune Hugo Schropfer, 16 ans, élève de Terminale S (lundi prochain) au lycée Saint-Ex’, entendre deux fois la Marseillaise en étant à chaque fois sur la plus haute marche du podium alors qu’il faisait déjà une énorme joie de porter, simplement, les couleurs et la tunique de la sélection nationale, restera sans nul doute une magnifique et inoubliable émotion.

Tout comme pour Teddy Butet qui, sitôt la course terminée et les deux médailles autour du cou du jeune Fréjusien, nous joignait par téléphone pour nous annoncer la bonne nouvelle. Se réjouissant encore plus qu’Hugo ait construit sa victoire en appliquant à la lettre les consignes distillées par les deux co-entraîneurs avant la course (lire notre article de présentation). Un point tactique qui n’est pourtant pas nécessairement le « point fort » du jeune coureur amséliste, qui a parfois tendance à laisser parler son talent offensif sans forcément analyser l’adversité.

... et les trois mêmes Tricolores sur la plus haute marche du podium par équipes !

La tactique parfaite…
et prévue !

C’est pourtant à la faveur de cette observation, de cette écoute des réactions des adversaires qu’Hugo avait glané l’or national aux championnats de France en juin (à Saint-Gervais Mont-Blanc), puis ces deux breloques du plus beau métal à Susa. « Il a fait ce qu’on lui a dit, raconte Teddy, jauger ses concurrents, rester prudent, attentif, concentré. Puis, comme à Saint-Gervais, même si cette fois, il attendu le tout dernier moment, il a attaqué dans une difficulté dans le dernier kilomètre. C’est vraiment très fort ! »
Et ce titre par équipes qui vient comme une magnifique cerise sur la gâteau, celui qu’ont dû partager Hugo, Yves, Teddy et les membres de l’équipe de France du côté de Susa, ce samedi 24 août 2019…

Avant de savourer ses deux ors et poser pour la postérité avec ses coaches, Yves Brénier (à sa droite) et Teddy Butet !

 

Classé dans
Sport