Fréjus commémore le 80e anniversaire de l’appel du 18-Juin 1940 du Général de Gaulle

18 juin 2020

Ce jeudi 18 juin en fin de matinée s’est tenue à Fréjus, à la stèle élevée en hommage au Général de Gaulle place Agricola (à proximité immédiate du Monument aux Morts) une cérémonie commémorant le 80e anniversaire de l’appel du Général de Gaulle, lancé depuis Londres sur les ondes de la BBC.

Comme ce fut le cas pour les dernières cérémonies du genre – 75e anniversaire de l’Armistice de 1945 le 8 mai, Journée nationale d’hommage aux Morts pour la France en Indochine le 8 juin –, et du fait des règles relatives aux conditions sanitaires et gestes barrières, la présente s’est déroulée sans public.
Seules les autorités civiles et militaires ont pris part à cette cérémonie aux côtés du maire de Fréjus, David Rachline.

Outre de nombreux élus de la Ville de Fréjus, ont notamment assisté à cette commémoration Julie Lechanteux, députée française au Parlement européen, conseillère départementale, Françoise Dumont et Gullaume Decard, tous deux adjoints au maire de Saint-Raphaël et conseillers départementaux, Brigitte Lancine, adjointe au maire de Fréjus et conseillère régionale, Jean-François Debaisieux, représentant le maire de Saint-Raphaël, ou encore le Capitaine Martial Soubrier, représentant le chef de Corps du 21e RIMa.

Michel Magnaldi, délégué départemental de la Fondation de la France libre, Romain Agilone, arrière-pettit-fils de René Babono, Compagnon de la Libération ou encpre Néo Verriest ont lu le message national 2020 de la Fondation de France. Théo Jakuboviez et Roland Delsol se chargèrent du message de l'appel du Général de Gaulle

Des lectures de différents messages (lecture du message national 2020 de la Fondation de la France libre, de l’appel historique du Général Charles de Gaulle, ou encore de la secrétaire d’État aux Anciens combattants) ont été effectuées, précédant chant des partisans et dépôts de gerbes…

La cérémonie s’est conclue par l’entonnement traditionnel de la Marseillaise et le salut aux porte-drapeaux des associations patriotiques.


Petit rappel historique.
Le 16 juin 1940, le Colonel Charles de Gaulle – tout juste nommé Général de brigade à titre temporaire -, membre depuis une dizaine de jours du gouvernement présidé par Paul Reynaud, apprend la démission du président du Conseil. Paul Reynaud est alors remplacé par le Maréchal Philippe Pétain à la tête du Conseil.

Le “vainqueur de Verdun“ (lors de la première Guerre mondiale, 1914-1918), très populaire auprès des Français, s’apprête à reconnaître la suprématie allemande et à négocier les conditions d’un armistice.

De Gaulle, en désaccord avec Pétain, s’exile alors à Londres pour organiser la poursuite du combat.

L’Histoire a retenu la date du 18 juin 1940 comme date fondatrice de la France libre, celle où le Général de Gaulle, depuis Londres et les ondes de la BBC, s’adressa aux Français, les appelant à la résistance face à l’ennemi allemand.

Mais ce premier appel, favorisé par Winston Churchill, n’eût qu’une faible audience, tant médiatique qu’audiovisuelle et, pour cette raison, le Général réitéra son appel le 22 juin 1940.

Il est à noter que la BBC n’ayant pas conservé l’enregistrement du discours du 18 juin, il ne reste aujourd’hui que peu de traces de cet appel, hormis un manuscrit, dont certains passages diffèrent néanmoins de la version originale prononcée par le Général de Gaulle et retranscrite dans la presse locale française.

L’appel du 18-Juin 1940, célébré depuis 1941, est devenu le symbole du refus de la défaite et des conséquences dramatiques de l’armistice.

Télécharger ici l’appel du 18-Juin 1940, l’appel du 22-Juin 1940, l’appel à tous les Français (juillet 1940).

Classé dans
Actualité générale