La Journée Internationale des Droits des Femmes célébrée à Fréjus

Publié le 9 mars 2022

La Ville de Fréjus et son CCAS, avec le club Soroptimist de Saint-Raphaël-Fréjus, organisaient le 8 mars 2022 un événement unique, pour marquer cette Journée Internationale des Droits des femmes, sur le thème “L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable” (thème défini par « l’ ONU Femmes »)

C’est Nassima Barkallah, adjointe au maire, déléguée à l’Action sociale et vice-présidente du CCAS de Fréjus, qui accueillait le nombreux public au Vinkings Casino des jeux, entourée de Thierry Zuccolotto directeur du casino et Stéphane Hourcastagnou, son président et de nombreuses élues et élus de Fréjus.

La Journée Internationale des Droits des Femmes célébrée à Fréjus

Après un discours très percutant, constant les diverses situations des femmes, en France et dans le Monde, Nassima Barkallah rappelait que « l’égalité reste toujours un idéal, fragile », rendant hommage à toutes les femmes dans les zones de combats. Puis le CCAS présentait un reportage-vidéo : « Egalité femmes hommes en 2022, et vous qu’en pensez vous ? » avec des interviews de fréjusiens de toutes générations, de toutes situations, de toutes origines, et des témoignages parfois surprenants, relatant les idées ancrées, les traditions rétrogrades, les inégalités, mais aussi les progrès pour les droits des femmes.

En conclusion le témoignage vidéo du maire de Fréjus, David Rachline, rappelait son engagement sur le sujet et rendait hommage aux femmes de Fréjus, notamment aux femmes élues à ses côtés, et aux femmes de France.

Ariane Karbowski, adjointe au maire de Fréjus déléguée à l’Environnement, mais aussi femme, épouse, mère et chef d’entreprise, témoignait à son tour, du nécessaire développement durable avec l’homme et la femme sur un pied d’égalité, rappelant que 49 pays, ne disposent toujours pas de lois protégeant les femmes des violences conjugales, 39 pays empêchent les filles d’obtenir les droits d’héritage au profit des fils, et selon les données provenant de 87 pays, ce sont 20% des femmes de moins de 50 ans, qui ont subi des violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire, au cours des 12 derniers mois. Des chiffres qui font froid dans le dos.

La Journée Internationale des Droits des Femmes célébrée à Fréjus

Un débat a suivi, avec une série de témoignages venant du public, notamment celui du président de l’association Saint-François de Paul, Laurent Petit, appelant de ses vœux une femme à la tête du pays, actualité oblige, de personnes constatant le recul des libertés à cause de l’avancée de l’islamisme qui mettait en danger les droits des femmes en Afghanistan et dans de nombreux pays, mais aussi en France ! Quelques septuagénaires témoignaient tout de même des avancées depuis le droit de vote des femmes, en en 1944 en France.

La Journée Internationale des Droits des Femmes célébrée à Fréjus

Puis l’invitée de la soirée Marie-Christine d’Aigueperse, navigatrice 10 ans autour du Monde, en voilier, présentait ses reportages de voyages, avec de nombreux témoignages touchants, des femmes vivant dans des tribus de dizaines de pays visités.

La Journée Internationale des Droits des Femmes célébrée à Fréjus

A noter que toutes les interventions de la soirée ont été traduites en simultanée, dans la langue des signes par deux professionnelles.

Les échanges ont continué autour du verre de l’amitié offert par le Casino.

La Journée Internationale des Droits des Femmes célébrée à Fréjus