Le nouveau visage du centre-ville

Publié le 28 novembre 2022
La revitalisation du quartier du centre-ville était une promesse de campagne du Maire, David Rachline. Voilà chose faite avec notamment la mise en service du nouveau sens de circulation afin de donner un nouveau souffle au cœur historique.

L’aménagement du centre-ville faisait partie de l’un des grands projets du mandat porté par le Maire de Fréjus, David Rachline. Voilà un an presque jour pour jour, le premier magistrat annonçait dans ces mêmes colonnes les détails du projet de revitalisation du cœur historique qui allait voir le jour. Aujourd’hui, ce projet est bel et bien concrétisé. Pavage dans les artères du centre ancien, changements de sens de circulation, création d’une piste cyclable… C’est tout un plan d’aménagement qui est désormais mis en service pour fluidifier vos déplacements du quotidien.

1. Le changement des sens de circulation

C’est une toute nouvelle vision du centre-ville qui voit le jour. Le plan de circulation du centre-urbain a été revu, dans la continuité de ce qui avait été entrepris en 2021.

La phase 1 concernait les aménagements des rues Vadon et Verdun, afin de ramener une nouvelle dynamique du côté de l’entrée ouest de la ville.

La phase 2, encore plus ambitieuse, est désormais effective en ce mois de décembre. Le changement de sens de circulation du centre-ville, concerne les rues Briand, Turcan, Grisolle, Jaures et Montgolfier.

Les rues Briand et Turcan sont désormais à double sens. L’enfouissement des lignes électriques et la réfection des trottoirs ont été réalisés, pour une entrée de ville plus esthétique. Ces aménagements vous offrent de nouveaux parcours pour approcher plus facilement du centre ancien et accéder aux différents parcs de stationnement, dont Paul Vernet et Porte d’Orée.

En embellissant les entrées et en facilitant ainsi les accès, cette phase se veut être une nouvelle invitation faite aux Fréjusiens et aux visiteurs, à prendre pleine possession de notre cœur de ville. Elle ajoute de la sécurité, tout en revitalisant l’entrée Sud de notre cité.

2. Le pavage du centre ancien

Le pavage du centre historique est également achevé. Ainsi, vous pourrez déambuler et constater une meilleure qualité du revêtement rues Reynaude, Richery, Espitalier et place Riculphe.

L’objectif était de revitaliser et d’embellir le cœur historique de notre belle cité de l’Hermès.

C’est tout le secteur urbain entre l’Hôtel de Ville et la place Paul Vernet qui aura été réaménagé.

Les ruelles changent d’aspect grâce à l’apport de matériaux naturels au sol, la plantation d’arbres, le tout en cohérence avec l’aspect patrimonial et le groupe épiscopal jouxtant les lieux.

Ces travaux font suite aux améliorations déjà visibles dans les rues Jean Jaurès, Général de Gaulle, Fleury ou encore sur les places Formigé et Paul-Albert Février.

3. Création d’une piste cyclable liaison Centre-ville > Base nature

La commune poursuit son maillage en termes de pistes cyclables. Il est prévu de relier le centre-ville à la Base nature par les avenues Decuers et Argens et la rue des Campanettes. Ainsi, il vous sera agréable de profiter des trajets, au pied de la butte Saint-Antoine.

Le mur de la butte Saint-Antoine a été valorisé tout le long du boulevard Séverin Decuers. Il lance le projet de valorisation du port romain. L’aménagement de la voirie et du patrimoine ont été pensés dans le même temps pour donner de la cohérence au projet.

Coût des travaux :

Pavage du centre-ville : 800 000 euros

Changement de sens de circulation : 500 000 euros

Enfouissement des lignes électriques : 240 000 euros

Piste cyclable Boulevard Decuers : 200 000 euros

Mise en valeur du mur de la Butte Saint-Antoine (+ éclairage) : 492 300 (dont 110 400 € de l’État).

TOTAL : 2 232 300 €

Amélioration de la desserte Nord

La phase 3 améliorera la desserte Nord par l’avenue du XVe corps et la rue des Marsouins vers la Villa Aurélienne, en pleine cohérence avec les projets en cours de la Plateforme romaine et de la coulée verte.

La rue des Marsouins passera à sens unique. L’agglomération exécutera des travaux de rénovation de canalisations, tandis que la Ville portera la rénovation de voirie (élargissement des trottoirs) et l’étude d’un nouveau plan de circulation.

À noter aussi que l’accès au Pôle enfance se trouve fluidifié sur ce secteur.