60e anniversaire de la catastrophe de Malpasset : avis de recherche pour retrouver des sauveteurs

02 juillet 2019

Le 2 décembre prochain, cela fera tout juste 60 ans. Soixante années qu’à 21h13, le barrage de Malpasset, achevé cinq années auparavant, explosait dans un brouhaha assourdissant, laissant filer vers la vallée du Reyran une immense vague qui allait tout détruire sur son passage et ne laissera que désolation derrière elle…

Un anniversaire qui sera commémoré comme il se doit, parce que 423 innocents (27 corps sont demeurés non identifiés) ne sont pas sortis vivants de cette catastrophe, parce que 135 de ces victimes étaient des enfants de moins de 15 ans, parce que cette catastrophe civile naturelle demeure celle qui aura engendré le plus de victimes en France.

Dans quelques mois donc, une fois l’hiver venu, cela fera 60 ans. Soixante ans également que Roger Phelut, de la Compagnie 2B basée au 21e RIMa, prit part, avec un dévouement qui n’avait d’égale que sa peine, aux secours puis au déblaiement des débris pour, alors, ne retrouver que des corps. Roger Phelut était arrivé un mois auparavant à Fréjus.

Roger Phelut, dit “Le Mécontent“

Aujourd’hui domicilié à Nice, et notamment pour commémorer ces 60 ans, Roger Phelut lance un appel pour tenter de retrouver des camarades ayant comme lui, participé à ces secours et à cette terrible épreuve.

Une recherche bien évidemment difficile, mais à laquelle chacun peut peut-être apporter sa pierre, à l’image de Simone Mercier, survivante de la catastrophe et l’un des membres actifs de l’association ACC Malpasset, qui va centraliser les potentiels retours.

D’autant qu’à l’exception d’une ou deux personnes, les autres membres de la compagnie 2B arrivaient de tout le pays, chacun d’entre eux ayant reçu un sobriquet, à la manière du film “Les douze salopards“. Roger Phelut était lui-même surnommé “Le Mécontent“…

Voici la liste des membres de la compagnie 2B.
- P. Berthier (dit “L’As du Kart“), ville d’origine -> Colombes (Hauts-de-Seine)
- A. Dalbourg (dit “Le Taciturne“), ville d’origine -> Glorieux-Verdun (Meuse)
- J.-P. Dalliat (dit “Le Rugbyman“), ville d’origine -> Pomport (Dordogne)
- J. Duval (dit “Le Capitaine“), ville d’origine -> Angoulême (Charente)
- A. Ducth (dit “Tartarim“), ville d’origine -> Orain-l’Abbaye (Loire-Atlantique)
- A. Gallot (dit “Le Solitaire“), ville d’origine -> Brigue (Orne)
- M. Guichard (dit “Le Blagueur“), ville d’origine -> Montélimar (Drôme)
- A. Marc (dit “Le Contrariant“), ville d’origine -> Viroflay (Yvelines)
- G. Morat (dit “L’Albinos“), ville d’origine -> Baixas (Pyrénées-Orientales)
- D. Mordacq (dit “Le Rescapé“), ville d’origine -> Hazebrouck (Nord)
- J. Morvan (dit “Walt Disney“), ville d’origine -> Rennes (Ille-et-Vilaine)
- H. Navelier (dit “Le Ch’ti“), ville d’origine -> Vieux-Reng (Nord)
- R. Paillas (dit “Le Studieux“), ville d’origine -> Grenoble (Isère)
- R. Phelut (dit “Le Mécontent“), ville d’origine -> Lyon (Rhône)
- G. Pouillès (dit “Le Tranquille“), ville d’origine -> Alzonne (Aude)
- J. Ramires (dit “Le Picasso“), dernière ville d’origine -> Ville-d’Avray (Hauts-de-Seine)
- P. Reville (dit “Le Chasseur“), ville d’origine -> Nieul-les-Saintes (Charente-Maritime)
- B. Richeux (dit “Le Comique“), ville d’origine -> Saint-Père-Marc-en-Poulet (Ille-et-Vilaine)
- B. Rivaloro (dit “Le Grincheux“), ville d’origine -> Tourves (Var)
- G. Sarda (dit “Le Long“), ville d’origine -> Lyon (Rhône)
- P. Sebert (dit “Le Viking“), ville d’origine -> Saonnet-Litry (Calvados)
- J. Staat (dit “M. Kronenbourg“), ville d’origine -> Mulhouse (Haut-Rhin)
- C. Tilhos (dit “Le Chasseur“), dernière ville d’origine -> Luxey (Landes)
- . J. Le Rumigo (dit “L’Acrobate“), dernière ville d’origine -> Kerlevenez-Languidic (Morbihan)
- “L’Athlète“…

Toutes les personnes qui reconnaitraient quelqu’un sont priés de bien vouloir les contacter elles-mêmes ou de les faire contacter Simone Mercier à l’adresse mail ci-dessous.

Contact. Simone Mercier - accmalpasset59@gmail.com


L’Impératrice d’Iran, sa Majesté Farah Diba Pahlavi et Malpasset. L’épouse du Shah d’Iran, Farah Diba, qui a fêté ses 80 ans en 2018, a un lien particulier avec Malpasset. Ayant étudié l’architecture à Paris, la future Impératrice, dont avait célébré la veille de la catastrophe, soit le 1er décembre 1959, ses fiançailles, s’était montrée particulièrement touchée par cette tragédie. Elle avait alors suggéré que des enfants puissent venir passer un séjour en Iran, afin de le sortir autant que faire se peut de ce drame et de leur permettre de se dépayser quelque peu.
Quelques semaines plus tard, Farah Diba reçut ainsi dans son pays quelques enfants, dont certains avaient perdu leurs deux parents. Des orphelins que l’Impératrice d’Iran ne reverra que 50 années plus tard, lorsqu’elle fut conviée aux cérémonies du cinquantenaire de Malpasset. Simone Mercier, née Infantino, et ses deux frères, Louis et Michel, alors âgés de 11 à 15 ans, firent partie du voyage.

C'est à l'occasion de la commémoration du 50e anniversaire de la catastrophe en 2009, que Sa Majesté, l'Impératrice Farah Diba d'Iran, vînt pour la première fois à Fréjus, se rendit sur le site des vestiges du barrage et retrouva les enfants qu'elle fit venir chez elle...

Classé dans
Actualité générale