Ravalement de façades : la Ville propose aides et conseils

08 juillet 2020

Fréjus est une ville riche de 2000 ans d’histoire et se distingue par la densité de son patrimoine, en particulier ses vestiges antiques nés de la colonie romaine Forum Iiuli. Plus encore dans le centre historique, ancien cœur de la ville antique. Revers de la médaille, tout n’est pas forcément autorisé, notamment en ce qui concerne le ravalement des façades.

Un document “Fréjus, palette chromatique“ présente ainsi « les couleurs définies et supervisées par l’Architecte des bâtiments de France (ABF), auxquelles il n’est pas possible de déroger », explique ainsi Laurence Dumoulin, chef du service urbanisme en mairie de Fréjus. Ce document est valable pour « un périmètre clairement défini dans le cadre du Site patrimonial remarquable (SPR, ex-AVAP, Aire de mise en valeur de l’Architecture et du Patrimoine), qui englobe le centre historique mais encore les tout proches alentours », pour notamment si ceux-ci ont vue sur des vestiges romains, tels l’aqueduc, la porte d’Orée, la butte Saint-Antoine, etc.

Sur ce périmètre s’applique la charte des couleurs définies dans la palette chromatique, qui propose plusieurs gammes de teintes différentes pour les façades, les huisseries et autres ferronneries. Il est à noter que la Ville peut apporter son aide – sous forme de subvention – dans le ravalement des façades et la rénovation des toitures (lire ICI). « Il est donc conseillé de venir à notre rencontre au service urbanisme pour que nous soyons en mesure d’apporter cette aide », poursuit Laurence Dumoulin.

Règlementation plus souple
pour les quartiers périphériques

Tout un ensemble de fiches-conseils a également été édité par le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement -> lien téléchargement ci-après), qui apportent un maximum d’informations et abordent des thématiques très utiles avant d’entreprendre un projet de rénovation dans le centre ancien sur les façades, décors de pierre, finitions, enduits, fenêtres, volets, portes, ferronneries…

Le dispositif réglementaire n’est pas tout à fait le même en revanche en ce qui concerne les quartiers périphériques, ceux « issus d’un développement plus récent, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours ». Si aucune contrainte ne s’applique ici, il convient en revanche de « respecter une certaine homogénéité d’ensemble » et des couleurs plutôt locales, « des peintures et teintes disponibles dans les magasins spécialisés, qui proposent des nuanciers de couleurs parfaitement adaptées ».
Dans ce cadre également, le service urbanisme est en mesure d’apporter ses conseils aux particuliers qui le souhaitent.


Retrouvez ici notre page dédiée

Téléchargez ICI les fiches-conseils du CAUE


+ d'infos. Service Urbanisme - Tél. 04 94 17 66 43

 

Classé dans
Actualité générale